Les frontières de l'Europe redessinées en 1815.
Le royaume des Pays-Bas perd les anciennes colonies du www justice gouv fr concours Cap et de la promo line uber Guyane attribué à la Grande-Bretagne, mais conserve les Indes néerlandaises.
Serge Berstein, Pierre Milza, Histoire du XIXe siècle, édition Hatier, 1995,. .Le congrès de Vienne est une conférence des représentants diplomatiques des grandes puissances européennes qui eut lieu.L'Espagne a ratifié l'accord de retrocèder Olivença dans les plus brefs délais.Malgré une série de victoires (batailles de, promo alarme champaubert, Montmirail ) remportées par Napoléon, Paris tombe le et les maréchaux forcent l'Empereur à abdiquer pendant que le Sénat proclame Louis xviii roi.De plus, la France est surveillée de près par une ceinture dÉtats tampons destinés à interdire toute reprise d'une politique révolutionnaire et expansionniste ( royaume des Pays-Bas, royaume de Sardaigne, et possessions rhénanes du royaume de Prusse installé aux frontières mêmes de la France).nécessaire le marquis Antoine Brignole-Sale, pour la république de Gênes, annexée au royaume de Sardaigne.Les sociétés secrètes, en particulier les carbonari italiens, prospèrent, eux aussi, sur ce refus des idées nouvelles.Le Danemark reçoit le Lauenburg en Schleswig-Holstein.(en) Merriam-Webster's Collegiate Encyclopedia, Merriam-Webster, 2000 ( isbn, lire en ligne. .L'idée de ce site est simple: Répertorier gratuitement tous les concours de pétanque du plus petit au plus gros.Les duchés de Parme, Plaisance et Guastalla sont attribués à l'épouse de Napoléon, Marie-Louise d'Autriche, de la maison des Habsbourg-Lorraine.Après la bataille de Waterloo, qui marque la défaite définitive de Napoléon, la France doit accepter un second traité de Paris dont les conditions de paix sont plus rigoureuses qu'en 1814.
Le congrès de Vienne est le «champ de bataille» diplomatique où les puissances européennes tentent de satisfaire leurs ambitions tout en contrecarrant celles de leurs anciens alliés contre Napoléon Ier.
Beaucoup de petits États princiers disparaissent, victimes des appétits des vainqueurs.
Finalement, en consacrant les principes de légitimité et de restauration monarchique au mépris du droit des nationalités, les hommes de Vienne, à l'instar de l'Autrichien Metternich, jettent les bases des révoltes libérales qui, en 1848, secoueront l' Europe entière lors du Printemps des peuples.
Le congrès de Vienne permet également la discussion sur la libre circulation navale, l'abolition de la traite négrière (et non pas de l' esclavage, qui persiste cependant et la mise en avant de la neutralité de la Suisse et de la neutralité de la Savoie.
Russes et Britanniques sont en concurrence dans l'Empire ottoman et en Asie centrale avec l'avancée russe vers la mer Caspienne et celle des Britanniques en Afghanistan.La Suisse perd définitivement Mulhouse, alors cité-État, pays allié ( zugewandter Ort ) 18 de la Confédération, rattachée à la France en 1798, la Valteline et la région de Bormio (rattachées à la Lombardie) ; sa neutralité perpétuelle est proclamée.En Italie, la Lombardie et la Vénétie sont données à l' empire d'Autriche qui instaure le Royaume lombardo-vénitien sous domination autrichienne.On parle de l'instauration d'un «ordre de Vienne».Le congrès rassemble les grands diplomates de l'époque 8, 9 : États participants Chef d'État Chef du gouvernement Représentants/Participants Empire d'Autriche François Ier (empereur d'Autriche) Klemens Wenzel von Metternich Klemens Wenzel von Metternich 1, Johann von Wessenberg, le conseiller Nikolaus von Wacken, Friedrich von Gentz.Nombre de concours à venir : 229.(en) Marjie Bloy, «The Congress of Vienna, 1 November 1814 », The Victorian Web, (consulté le 13 novembre 2013).



C liquez sur votre région, nous aider c'est Vous aider!
Who is who beim Wiener Kongress 1814/15, Wien, Böhlau, 2015.

[L_RANDNUM-10-999]