Un faible nombre de Boulonnais stationnent dans la moitié sud de la France.
Des croisements interviennent aux XIe et XIIe siècles, le boulonnais est alors influencé par les chevaux du Brabant et des Flandres, géographiquement proches.Mors brisé en bronze, avec les montants latéraux perforés, datant de l' Âge du fer.La Voix du Nord, «Un cheval boulonnais noir, à Samer, ça fait causer et ça ne plait pas à tout le monde.», sur La Voix du Nord (consulté le ).Ce mors est un peu plus puissant qu'un filet.En 1902, la population de chevaux Boulonnais est estimée à plus de 600 000 individus.Mors anglais ou Liverpool modifier modifier le code Articles détaillés : Mors Liverpool et Mors Elbow.André Sanson estime que le trait picard n'est pas une race : dans les années 1860, l'assèchement des marais de la vallée de la Somme fait que le cheval Boulonnais est de plus en plus introduit pour remplacer la race du Flamand, qui avait fait souche.Pour cela, le Syndicat Hippique Boulonnais (SHB) distribue des subventions aux éleveurs, afin de les inciter à faire perdurer la race.Un mors se compose dune partie droite, incurvée ou brisée se trouvant dans la bouche du cheval, appelée canon, et dun anneau de chaque côté que lon fixe aux montants du bridon.Dent, International Encyclopedia of Horse Breeds, Norman, University of Oklahoma Press, 2007, 486.Ils sont connus dans le commerce sous le nom de «chevaux du bon pays» 82 tandis que les lourds picards sont nommés «chevaux du mauvais pays».Ce sont les, phéniciens qui, en l'an 1000.Fontaine-Bayer 1993 Lucette Fontaine-Bayer, Le chasse-marée de Picardie sur la route du poisson, Creil, Dumerchez, 1993, 181.Mors Lhotte modifier modifier le code Mors de bride sur lequel les branches sont fixes par rapport au canon.Historiquement élevé dans tout.Pierre Enoff, Le silence des Chevaux, Amphora, 2014 ( isbn ).
Cette particularité s'explique par le convoyage du poisson la nuit : les chevaux de robes claires sont très appréciés car beaucoup plus visibles.
( lire en ligne PDF) Ouvrages du XIXe siècle modifier modifier le code Cardini 1848.
525 a et b Sevestre et Rosier 1991,. .La division historique entre régions de naisseurs et régions d'élevage perdure.«Règlement du stud-book du cheval Boulonnais» PDF, sur.Il existe de nombreux modèles de mors différents.L'effet du passage de langue est controversé.Un mors peut être releveur, cest-à-dire que son action aura tendance à ouvrir l'angle entre la tête et l'encolure, ou abaisseur (fermeture de l'angle tête-encolure voire les deux, selon le point où la rêne agira, pour les mors utilisés avec deux paires de rênes.Son endurance le rend particulièrement résistant au travail.Sanson 1867 André Sanson, Applications de la zootechnie : Cheval-âne-mulet-institutions hippiques, Librairie Agricole de la maison rustique, 1867 ( lire en ligne ).Des rondelle de mors peuvent être ajoutées au niveau de chaque anneau du mors, pour éviter que ces anneaux ne pincent la bouche du cheval, pour ajuster un mors trop grand, ou pour empêcher que les anneaux ne bougent à l'intérieur de la bouche.Croisements modifier modifier le code Dès les années 1830, est évoquée l'idée de croiser le cheval boulonnais avec le pur-sang concours prof des ecoles academie de creteil arabe pour donner des chevaux de cavalerie.Les trois-quarts des effectifs (en 2007) sont dans le seul Pas-de-Calais 49, et la plus grande concentration d'éleveurs dans le haut-Boulonnais.Les reins sont larges et courts, la croupe longue, musclée 88, volumineuse et oblique, la queue fournie et attachée plus haut que chez les autres chevaux de trait 13, 68,.Le side-pull et le licol ne sont pas comparables.Dans cette utilisation, le Pelham est un mors extrêmement puissant.



A et b Espaces naturels régionaux et Caux 2011,. .
Il fait un excellent cheval de traction grâce à son poitrail large ; également utilisé par des débardeurs 122, 116.


[L_RANDNUM-10-999]